Connaissez-vous les bienfaits de la gelée royale ?

Utilisée depuis l’antiquité comme tonique nutritif par la médecine traditionnelle chinoise, la gelée royale est aujourd’hui de plus en plus connue et consommée comme complément alimentaire à travers le monde. Sécrétée par les glandes hypopharyngiennes et mandibulaires des jeunes abeilles nourricières, ce produit de la ruche constitue la nourriture des larves pendant leur premier stade de développement et celle de la reine tout au long de son existence.

Composition de la gelée royale 

La gelée royale, appelée aussi « lait des abeilles » se distingue par sa composition nutritionnelle exceptionnelle. Elle contient principalement les composés suivants :

– Eau (50 % à 65 %)

– Sucres (15 %) principalement du fructose et du glucose

– Protéines (de 13 % à 18 % notamment la royalactine (facteur de croissance) et la royalisine (facteur antimicrobien) et des peptides antimicrobiens (l’apisimine et les jelleines))

– Gras (de 3 % à 6 % notamment l’acide 10-hydroxy-2-décénoïque reconnu pour son activité immunomodulatrice et ses propriétés antibactériennes)

– Minéraux (1,5 % principalement potassium, calcium, sodium, magnésium, zinc, fer, cuivre et manganèse)

– Vitamines surtout celles du groupe B (notamment la B1 et la B5)

– Acétylcholine, un neurotransmetteur qui participe à la mémoire, la concentration et le raisonnement logique (1 mg / 1g)

Bienfaits de la gelée royale

Même si la plupart des études scientifiques ont été effectuées sur les animaux ou In Vitro plutôt que sur l’humain, la gelée royale est reconnue pour ses nombreux bienfaits physiologiques, notamment :

– Augmenter l’énergie et la vitalité

– Réduire la fatigue mentale

– Réguler la réponse au stress

– Renforcer le système immunitaire

– Contribuer à la régulation du système hormonal

Comment utiliser la gelée royale ?

Pour garantir la qualité nutraceutique de la gelée royale, une norme internationale a été établie en 2016. La norme ISO 12824 permet d’assurer les exigences nutritionnelles avant la mise en marché du complément alimentaire. Il est recommandé de consommer 500 mg à 1 g de gelée royale fraîche ou 200 mg à 400 mg de produit lyophilisé le matin à jeun pendant 4 à 6 semaines en cas de fatigue physique ou intellectuelle, en présence de stress ou de carences nutritives et lors de la ménopause (ou péri ménopause). Elle peut également être prise l’automne ou l’hiver pour soutenir l’immunité et prévenir les infections pendant les changements de saison. Certaines personnes peuvent réagir à la gelée royale. Il est donc important de commencer par de petites quantités. Elle est à éviter en cas d’allergie aux produits de la ruche ou aux piqûres des abeilles. Les recherches n’étant pas étendues, on ne recommande généralement pas la gelée royale pendant la grossesse.

Imane Lahlou ND, M.Sc., Ph.D.

Pour plus d’inspiration, de connaissances et d’outils pour prendre soin de votre santé, découvrez mes livres

Si on parlait de prévention, de nos enfants et des prochaines générations

Au Québec, on est touché par le quotidien des personnes âgées dans les CHSLD. Derrière cette réalité déchirante, se cache le miroir de la santé de notre société. Ces personnes, vivent pour la plupart, depuis plusieurs années, avec des maladies chroniques et dégénératives. Elles se retrouvent dans ces centres d’hébergement loin de leur famille et de la vie avec un grand V. Aujourd’hui, nous tentons d’offrir des soins de qualité à nos aînés hospitalisés, de les soutenir et de les accompagner jusqu’à la fin de leur vie. À la lumière de cette réalité bouleversante, quelles réflexions et quelles actions pouvons-nous concrètement apporter aujourd’hui, si nous souhaitons envisager un avenir différent pour nous, nos parents, nos enfants et les prochaines générations? Selon moi, une partie de la réponse se trouve dans la prévention.

La prévention, un choix évident

Une grande proportion des personnes dans les CHSLD sont atteintes d’une ou de plusieurs maladies chroniques. Ces pathologies sont en partie liées à notre alimentation et à notre mode de vie. Avant de prendre à 40, 50 ou 60 ans, une médication pour un diabète type II, de l’hypertension ou du cholestérol, ne serait-il pas judicieux et plus cohérent de réviser notre alimentation et notre hydratation, de dormir suffisamment, d’intégrer des exercices de respiration et de marcher régulièrement? Adopter ces 5 habitudes de vie serait un bon point de départ pour améliorer la santé des différents groupes d’âge de notre population.

C’est à nous, de porter action, si nous souhaitons vivre autrement. C’est à nous de trouver le courage d’écarter les produits dévitalisés et transformés et de privilégier les végétaux et les produits frais et colorés dans notre alimentation. Sommes-nous conscients que plus de 3000 additifs chimiques sont autorisés dans les industries alimentaires? Avant de consommer un produit quasi inerte composé de 10 ou 15 ingrédients, dont on ne comprend même pas la signification, demandons-nous si celui-ci ne nous empêchera pas de savourer la vie dans 20, 30 ou 40 ans.

Vieillir et embellir sa vie

Vieillir est un privilège. Cependant, vieillir en cumulant les maladies n’est pas un cadeau. Notre espérance de vie est plus longue, mais qu’espérons-nous vivre à 70, 80 ou 90 ans? Toutes les personnes âgées, heureusement, ne sont pas touchées par la maladie. Mais combien d’entre elles ne prennent aucune médication ou un seul médicament après 70 ans? Pourquoi, ne pas envisager la maladie comme une éventualité et non une fatalité? N’est-ce pas naturel de prendre soin de nous si nous souhaitons vivre en santé? N’est-ce pas logique d’envisager la santé comme une priorité si nous souhaitons vieillir en santé?

C’est certain, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve. C’est rare, mais la maladie peut se présenter même si nous prenons soin de notre santé. Si c’est le cas, nous serons plus confiants et plus résilients. Nous aurons aussi les connaissances et les outils pour traverser cette expérience en étant plus fort physiquement et plus calme intérieurement. Ce ne sera pas facile, mais ce sera assurément plus facile, parce qu’on aura appris, jour après jour, à mieux nous connaître, nous respecter et à prendre soin de notre vie et de notre santé.

Une seule santé pour nos enfants

La santé, on ne s’y adresse pas à 70 ans. La santé, on devrait s’y adresser dès les premières années de notre vie. Je crois qu’il est venu le temps de réviser sa place dans notre société. Selon moi, les apprentissages devraient s’inscrire dans le parcours scolaire des élèves, du début du primaire à la fin du secondaire. Un de mes grands rêves, est d’ailleurs de proposer au ministère de l’éducation un programme pour nos enfants et pour les prochaines générations.

Il est aussi primordial de ne plus séparer la santé en « silos » et d’envisager la santé autrement. Aujourd’hui, il est venu le temps de considérer une seule santé. Une santé globale et durable qui comprend la santé physique, mentale, émotionnelle et spirituelle en lien avec la santé de notre planète et de notre environnement.

De l’engagement à l’action

La prévention est un sujet qui mérite toute notre attention. C’est une thématique à développer et à structurer à bien des niveaux. Il y a assurément des éléments qui ne dépendent pas de nous. En même temps, chacun d’entre nous a la possibilité d’apporter sa propre contribution. Si on imaginait notre société comme une toile en création, quelles actions sommes-nous prêts à porter, au cours de la prochaine année, pour prendre soin de notre santé et de celle de notre l’environnement?

Imane Lahlou ND, M.Sc., Ph.D.

Pour plus d’inspiration, de connaissances et d’outils pour prendre soin de votre santé, découvrez mes livres

Un message pour nourrir le calme et soutenir l’immunité

Nous vivons un passage troublant où la peur et la confusion sont en expansion. Le Coronavirus, aura en quelques semaines seulement, secoué notre planète. Une pandémie ébranle les systèmes autant que les humains. Comme toutes les crises mondiales, le Covid-19 est aujourd’hui, et sera certainement encore demain, un enjeu mondial qui réveille des réactions individuelles et collectives. C’est aussi un sujet de réflexions personnelles, sociales, économiques, politiques, scientifiques, médicales, publiques, environnementales et philosophiques.

Pour répondre à vos demandes de recommandations préventives en ces temps troublants, je prends un moment pour partager avec vous mon point de vue en tant que citoyenne et professionnelle de la santé. Mon objectif ici n’est pas de nourrir la vague de peur qui s’empare de la population. Rester indifférent n’est pas non plus, selon moi, une solution. Il est important de reconnaître les faits et les besoins des gens, pour nourrir le calme au sein de notre population. Le besoin de comprendre pour assurer leur sécurité et celle de leurs proches. Le besoin d’être informé sans être alarmé pour rétablir un climat de confiance. Je souhaite partager un message pour aider les personnes à agir consciemment pour un bien-être individuel et collectif, notamment pour les personnes avec une santé fragile et les gens âgés.

Des gestes simples pour le bien-être de tous

Une pandémie se répand et se transforme rapidement en une crise mondiale faisant des ravages à bien des niveaux. En même temps, elle suscite, si nous le souhaitons, une réflexion individuelle et collective pour le meilleur de notre planète. Tout en tenant compte des faits et de la propagation actuelle du virus d’un continent à l’autre, gardons le cap sur le calme et la cohérence et agissons pour contribuer au bien-être et à la santé globale de notre population.

Je ne crois pas que ce soit pertinent de répéter ce qui a déjà été mentionné par les sources gouvernementales et médicales. Je vous propose de lire lentement (pas survoler, lire !), les recommandations de base pour prévenir une éventuelle propagation du virus et les risques d’infections. Vous constaterez que les mesures à prendre sont simples. Ce sont les règles d’hygiène habituelle que nous prenons pour prévenir une infection (Ex. laver les mains, nettoyer les surfaces de contact), auxquelles s’ajoutent des mesures individuelles et collectives pour éviter la propagation d’une pandémie (Ex. éviter les regroupements collectifs et les foules, reporter les voyages).

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/

Des recommandations pour nourrir le calme et soutenir l’immunité

C’est ce volet que je souhaite développer pour répondre à vos demandes de recommandations d’un point de vue préventif et global. Une chose est certaine, ce n’est pas en cédant à la panique et en nourrissant la peur que nous allons soutenir notre corps et renforcer notre immunité. Quand on parle d’infections, il est important de nous rappeler qu’il faut considérer l’agent infectieux et surtout tenir compte de l’état physiologique global et mental de l’individu. Je vous propose des recommandations pour calmer la peur et pour renforcer le système immunitaire.

1 – Les exercices de respiration et/ou des période des méditation (5 minutes ou plus), idéalement 3 fois par jour (matin, midi, après-midi ou avant le coucher) pour calmer le mental et pour cultiver une paix intérieure. Il est reconnu que ces pratiques apaisent le mental et réduisent le stress. Il est aussi démontré que la peur et l’anxiété affectent notre immunité.

Pour découvrir et pratiquer la cohérence cardiaque et la méditation : https://www.coherenceinfo.com https://www.passeportsante.net/fr/audiovideobalado/balado.aspx

2 – L’environnement a un impact direct sur notre perception de la situation. Profiter de cette pause pour lire un livre, voir une comédie, écouter de la musique, dessiner, danser, écrire, cuisiner, partager des moments en famille, échanger nos amis (téléphone, Skype, Messenger), etc. La peur n’est pas un antidote aux infections. Elle nous empêche par contre de nous adapter, d’agir calmement, de vivre pleinement et de nous épanouir.

3 – Le sommeil et le repos sont une priorité et on a tendance à l’oublier. C’est pourtant prouvé que le manque de sommeil à lui seul perturbe l’homéostasie du corps et le système nerveux tout en fragilisant l’immunité.

4 – L’hydratation est toujours essentielle pour notre santé et naturellement pour notre immunité. Assurez-vous de boire 2 litres d’eau par jour (à jeun et entre les repas). Les tisanes de gingembre, de thym et d’origan sont efficaces pour soutenir le système immunitaire.

5 – Le mouvement et le grand air sont de précieux alliés pour notre énergie et pour notre état d’esprit. Marcher et jouer dehors fait du bien ! La nature est un antidote au stress tout en étant une véritable source de vitalité et sans aucun doute un cadeau pour notre santé physiologique, mentale et émotionnelle. On peut aussi bouger, relâcher les tensions et s’étirer en étant à la maison (séance de Fitness, yoga, de Pilates et Qi Gong disponibles sur le web).

6 – Une alimentation riche en vitalité, fruits et légumes colorés. Il est prouvé que le sucre raffiné et les aliments transformés nuisent à notre santé et à notre immunité. Le stress, l’éparpillement, la fatigue, la peur sont de véritables catalyseurs pour activer les fringales, ce besoin urgent de chocolat, de chips, de crème glacé et de fast-food et parfois la surconsommation d’alcool.

7 – Les probiotiques, un bijou pour la santé intestinale, le système immunitaire et l’équilibre du cerveau (1 fois par jour le matin à jeun avec le premier verre d’eau).

8 – La vitamine D3 est indispensable pour un système immunitaire en santé. Les recherches des dernières années révèlent que la vitamine D est en carence chez une grande proportion de la population. Il est recommandé d’en prendre pendant l’hiver et en présence d’infection (1000 UI par jour).

9 – Un complexe de vitamine C et de minéraux est un atout pour la vitalité et pour l’immunité notamment pour les fumeurs et les personnes sensibles aux infections pendant l’hiver et les changements de saison.

10 – Un concentré d’antioxydants de source alimentaire est un précieux cadeau lorsque l’immunité est fragilisée. L’extrait de baies de sureau, à haute concentration en polyphénols principalement de la classe des flavonoïdes, est reconnu pour prévenir les infections et soutenir l’immunité.

Je vous recommande de choisir des suppléments de source naturelle. Si vous prenez des médicaments ou en présence de conditions de santé particulières, demandez conseil à un professionnel de la santé.

Vers un monde plus conscient et plus cohérent

Une pandémie se répand et se transforme rapidement en une crise mondiale faisant des ravages à bien des niveaux. En même temps, elle peut stimuler une réflexion individuelle et collective pour apporter des changements profonds à l’échelle planétaire. Tout en tenant compte des faits et de la propagation du virus d’un continent à l’autre, gardons le cap sur le calme et la cohérence et agissons pour contribuer au bien-être et à la santé globale de notre population. La situation actuelle révèle la fragilité, les déséquilibres et les incohérences de notre monde actuel. Je souhaite que ce soit pour nous l’occasion de prendre soin de notre écosystème humain et planétaire. Je souhaite que cette grande turbulence éveille en nous le souhait de prendre soin de notre santé et de notre humanité.

Chers amis, unissons nos énergies et propageons en toute conscience une vague d’amour, d’espérance et de confiance.

Prendre soin de soi pour prendre soin de l’autre Imane

Pour découvrir mes livres : http://imanelahlou.com/livres/

Soutenir l’immunité pour un hiver en santé

Je vous propose une série de rencontres les dimanches après-midis (espacées de 4 à 6 semaines) pour apprendre tout en douceur à prendre soin de notre santé et de notre vie.

LE CONCEPT

– Des rencontres de 1:30 faciles à intégrer dans votre horaire
– Un espace de réflexion et de partage dynamique et interactif
– Une approche de la santé unissant la science et la conscience
– Une présentation vulgarisée des connaissances scientifiques
– Des outils simples et concrets à intégrer dans votre quotidien
– Une période de 30 minutes de questions en lien avec la thématique
– Un objectif précis à apprivoiser et à réaliser entre les rencontres

LES THÉMATIQUES

Nous explorerons une thématique différente à chacune de nos rencontres. Nous choisirons ensemble une série de sujets de manière à répondre à vos besoins.

Pour le mois de novembre, je vous propose une conférence pour prendre soin de notre système immunitaire. C’est un élément clé pour préserver la vitalité et éviter les infections au cours de l’hiver.

TARIF ET ENTRAIDE
Participation : 25$
3 participations offertes à des personnes ayant besoin d’aide

LE LIEU
Espace Le Grand Chien, 275 rue du parvis bureau 520, Québec G1K 6G7
Stationnement gratuit les dimanches dans les écoles avoisinanteAu plaisir de vous accueillir
Imane