Le printemps, c’est un symbole d’espérance et de renouveau. Tout au long de la saison, on ressent cet élan, cette force qui nous encourage à renaître à la vie, à vivre pleinement et librement. En 2020, en ces temps de confinement et de grands bouleversements, ce n’est ni simple, ni évident. Pour nous préparer à ces changements imminents, je vous propose une réflexion et un exercice pratique pour vous aider à surfer sur les vagues des incertitudes tout en posant des choix en cohérence avec vos valeurs, vos besoins fondamentaux, vos talents, vos passions et ce qui vous anime profondément.

Quel est le sens de notre vie?

Je crois que nous sommes tous habités par cette question à la fois profonde et fondamentale : Quel est le sens de notre vie? Ou encore, quel sens souhaitons-nous apporter à notre vie ? Pour y répondre, il est primordial d’entrer en résonance avec notre corps, notre âme et notre conscience. Il est important de prendre régulièrement une, ou même plusieurs journées, pour écouter, observer et ressentir ce qui nous anime au plus profond de notre être.

Si notre objectif cette année est de rénover ou de construire une maison, nous allons certainement y consacrer une partie de notre temps. Comment est-il possible d’envisager une vie engagée et significative sans y créer un espace dans nos journées? Notre vie est la sommation des instants qui forment notre quotidien. Soyons conscients que, si nous le désirons, notre présent participe activement à notre quête de sens en étant, jour après jour, au service de notre de notre bonheur, de notre santé et de notre bien-être.

En cette période de grands bouleversements, il est important d’apporter des changements dans notre vie en étant attentif à nos valeurs, nos besoins, nos intentions, nos objectifs, nos paroles, nos gestes, nos actions et nos réalisations. Si le sens de notre vie rime avec amour, douceur, joie, harmonie, respect, gratitude, sérénité, authenticité, simplicité, beauté, complicité, amitié, légèreté, fluidité, créativité, santé ou liberté (créez votre propre liste), il semble logique que nous allons choisir d’intégrer des changements qui nous procurent ces états d’être.

Il n’est pas cohérent de nous critiquer, nous juger, nous priver, nous sous-estimer, nous comparer ou vouloir tout contrôler pour vivre épanoui et en santé. Il est certain que cela prend du courage, de la patience, de la résilience et de la persévérance. Peu importe le temps que cela prendra, nous nous sentons déjà mieux, en ce sens que les choix que nous faisons et les changements que nous apportons sont alignés avec avec les besoins de notre corps, notre conscience et notre nature profonde.

Même si nous l’oublions parfois, le bonheur n’est pas une destination. Le bonheur, c’est avant tout une intention animée par la profonde motivation de saisir et de vivre pleinement le moment présent. C’est un choix, un chemin et une exploration qui nous procure, sans même prévenir, cet incommensurable état de paix et de joie.

Des pistes de réflexions

Quand on évoque le sens de notre vie, la réponse semble claire et instantanée pour certaines personnes, alors que pour d’autres cela suscite de grandes interrogations. Pour vous aider, je vous propose un exercice pratique qui vous offrira des pistes de réflexion.

Exercice méditatif et créatif

  • Choisissez un moment où vous êtes seul. Installez-vous confortablement en silence ou avec une musique douce et inspirante.
  • Prévoyez une feuille et un crayon.
  • Lisez la question, fermez les yeux et restez à l’écoute pendant quelques minutes.
  • Lorsque vous vous êtes prêt, notez sans rien censurer, ce qui va émerger en mots, symboles ou images.

Questions et pistes de réflexion

  • Quels sont mes talents, mes rêves et mes passions? Aujourd’hui ou plus jeune lorsque j’étais enfant et adolescent.
  • Dans quelles circonstances, je ressens un état de joie?
  • Dans quelles circonstances, je ressens un état de paix?
  • Qu’est-ce-qui m’anime dans la vie ou dans mon quotidien?
  • Quelles sont les insécurités et les peurs qui m’empêchent aujourd’hui d’être « moi »?
  • Quelle sont les émotions ou les croyances qui m’empêchent aujourd’hui de m’épanouir?
  • Dans quelles circonstances, je ressens un état d’incohérence?
  • Quand j’écoute les peurs et les insécurités qui m’habitent en ce moment, quelles actions je peux porter et quelle aide je peux demander pour apprendre à les accueillir et à les dépasser, pour m’accomplir pleinement et pour vivre librement?
  • Aujourd’hui, quand j’écoute mon élan et mon intuition, quels sont les changements que je peux concrètement apporter dans ma vie en considérant mes talents, mes passions et ce qui m’anime profondément?

Dans notre quête de sens, on cherche souvent des réponses à l’extérieur de soi. Je ne crois pas qu’il y ait une réponse qui porte en elle une révélation. J’ai la profonde conviction que notre ultime besoin est une présence à soi. Cette rencontre intime et authentique et cet élan d’exploration de notre espace intérieur éveillent en nous une force vivante, consciente et créative qui nous oriente, nous nourrit et nous propulse tout en douceur vers le monde extérieur, pour donner naissance à une vie riche, heureuse et harmonieuse.

Cette énergie prend naissance au cœur de notre être, au plus profond de notre conscience, pour enrichir jour après jour le sens de notre vie à travers les liens humains, les rêves, les projets, les réalisations et les accomplissements. Souvenons-nous, tout au long de ce parcours, de la sagesse de Dan Millman « Le secret du changement, consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau, et non pas pour se battre contre l’ancien ».

Le printemps, un symbole de renouveau

Chers amis, le printemps est pour nous tous un symbole de renouveau. Il nous invite à semer de nouvelles graines dans le jardin de notre vie, notre quotidien. La nature éveille en nous l’élan et le désir d’adopter un mode de vie sain et de cultiver des pensées joyeuses et sereines. C’est le moment de cultiver de nouvelles semences et de laisser aller les habitudes et les croyances qui ne sont plus en résonance avec notre corps, notre essence et notre nature profonde. C’est le temps d’être à l’écoute de nos sens, de notre intuition et de notre conscience. Tous les jours, nous avons la possibilité de déployer notre vitalité et notre créativité. À chaque instant, nous pouvons choisir de renaître à la vie, de vivre pleinement et librement, de vivre sa vie, malgré tout.

Imane Lahlou ND, M.Sc., Ph.D.

Pour plus d’inspiration, de connaissances et d’outils pour prendre soin de votre santé, découvrez mes livres

Santé et alimentation

Peu importe ce que nous vivons à l’extérieur, c’est en acceptant de reconnaître le chaos qui nous habite à l’intérieur, que nous sommes en mesure de faire face à notre vérité. S’engager sur ce chemin, c’est choisir la clarté, l’authenticité et l’intégrité. Ce chemin, c’est le nôtre et c’est à nous de l’explorer de fond en comble et sous tous ses angles.

À chacun son propre chemin

Comment est-il ce chemin ? Il y a des espaces lumineux et joyeux qui contribuent à notre rayonnement et notre épanouissement. Ces espaces qui éclairent notre voie et qui nous indiquent la direction pour vivre en harmonie avec soi. Il y a les embûches et les obstacles qui nous heurtent et qui nous déstabilisent. Il y a aussi les peurs et les insécurités qui éveillent le doute et l’incertitude. Ce chemin, le nôtre, où nous mène-il justement ?

Nous avons notre propre chemin mais nous avons tous un point commun, notre humanité. Quand on fait face à une expérience à l’échelle de notre ville, notre pays, notre continent ou notre planète, ce lien invisible qui nous unit devient plus tangible, plus concret. Le « je » se fond dans le « nous ». Notre regard devient plus large. On se sent concerné par l’autre. On est aussi plus présent, plus reconnaissant pour ces petits et grands gestes portés par l’autre. On est à la fois soi et en même temps tellement unit à l’autre. On l’a toujours été, mais quand le futile disparaît, on le voit, on le reconnait, on le ressent, on le vit.

Faire face à notre vérité

Il y a des réflexions et des prises de décisions à l’échelle de notre région et de notre pays qui orientent nos actions et nos comportements pour faire face à la pandémie. La force collective nourrit le courage, la résilience et l’espérance. C’est rassurant et bénéfique pour la population. En même temps, il est essentiel de ne pas se noyer dans l’océan du « nous » et d’ignorer ce que vit le « je » quand il se retrouve sur son chemin en « solo ».

Chacun d’entre nous est responsable de son propre chaos. Et si chacun d’entre nous accepte de faire face à sa vérité, nous allons grandir ensemble et nourrir cette énergie consciente et collective qui nous unit. Il est important de reconnaître les déséquilibres, les peurs, les insécurités, les incohérences que nous portons en nous. C’est un passage nécessaire, si nous souhaitons apporter un changement profond, conscient et durable en nous et par conséquent au sein de notre famille, notre collectivité, notre humanité.

Un chemin intègre et authentique

Soyons honnête, ce mal-être et ces inconforts que nous ressentons aujourd’hui, étaient déjà là en nous, depuis des mois, des années, des décennies, peut-être même une vie. Nous les avons peut-être enfoui ou ignoré mais ils étaient là bien présents et vivants. Nous nous sommes peut-être étourdis à travers des activités et des horaires surchargés. Nous nous sommes peut-être consolés avec la reconnaissance, le travail et la surconsommation. Mais ils étaient là, plus ou moins forts, plus ou moins intenses, plus ou moins douloureux selon les saisons. En effaçant les artifices et les illusions qui voilent notre regard, le silence nous invite à faire face à cette parcelle du chaos collectif que nous vivons et que nous portons en nous. Nous avons aujourd’hui, comme bien d’autre fois dans le passé, la possibilité de faire face à notre vérité.

Puisque c’est notre vérité, comment pouvons-nous espérer trouver des réponses à l’extérieur de soi ? On peut trouver un réconfort mais on ne peut en aucun cas être en paix avec soi. Seul le silence, la solitude et l’introspection peuvent nous accompagner vers notre vérité. Quand on écoute cet appel de notre âme pour aller vers ce chaos intérieur, les orages et les tempêtes se calment doucement et on prend conscience que seule une infime partie de nous est ombragée, apeurée et esseulée. En apprivoisant les doutes, les résistances, les peurs et les insécurités nous découvrons petit à petit les clés pour ouvrir les portes permettant d’accéder à l’espace le plus lumineux et le plus humain de notre âme, de notre cœur et de notre vie.

Ensemble, pour un monde plus vivant

Cet espace nous indique notre chemin. Cet espace a besoin de nous pour vivre, fleurir et s’épanouir. Cet espace nous indique la voie pour créer des liens sains et pour marcher main dans la main. Nous sommes interdépendants. Nous sommes à la fois seuls et ensemble et donner naissance à une humanité plus consciente et plus cohérente. Une humanité ancrée dans les valeurs fondamentales de la vie. Vivre dans le respect du vivant semble évident, et pourtant est-ce, ce qui régit notre monde actuellement ? Nous avons assurément besoin de vivre, à l’échelle individuelle et collective, de grands changements. La pandémie ouvre le bal, mais c’est à chacun d’entre nous, d’avancer, jour après jour, en choisissant un chemin plus conscient, aimant et cohérent.

De tout cœur

Imane

Une partie de ce texte est inspiré de La voie de l’équilibre. Pour plus d’inspiration, de connaissances et d’outils pour prendre soin de votre santé, découvrez mes livres





Dans les moments de turbulences, nos valeurs personnelles prennent de l’expansion. Dans le cas d’une pandémie ou toute autre crise nationale ou planétaire, ce sont nos valeurs personnelles et sociales qui sont mises en lumière et en action.

En tout temps, nous ne pouvons jamais contrôler ce qui se passe à l’extérieur de nous, c’est certain. Cependant, nous avons tous, en tout temps, une responsabilité individuelle et collective envers soi, nos proches, notre communauté, notre pays et notre grande famille, la planète.

Nous avons le droit d’avoir un point de vue personnel, c’est certain. Cependant, nous devons tous respecter les mesures d’hygiène et les consignes dans un mouvement de solidarité et d’entraide collectif, social et mondial. 

Nos pays souhaitent protéger les citoyens en offrant les ressources, les mesures et les consignes préventives pour minimiser l’impact de cette expérience planétaire. Notre rôle est de participer en collaborant et en apportant notre aide chacun à notre façon.

Dans les moments de turbulence, il est important de nous rappeler que nous avons tous en nous un espace pour retrouver un état de paix, d’harmonie et de sérénité.

Encourager un élan de calme et de confiance en nous et autour de nous est en soi un cadeau. Aujourd’hui, tendre la main à l’autre, c’est unir nos énergies avec un esprit de solidarité, d’entraide, de compassion, de bienveillance pour soi et pour les autres.

Dans les moments de grandes turbulences, il y a la peur, l’incertitude et les incohérences. Il y a aussi de nouvelles ouvertures pour créer ensemble un monde plus aimant et plus conscient.

Dans les moments de turbulences, il y a les parts d’ombre, l’individualisme et le jugement. Il y a aussi la clarté, la bonté et la bienveillance.

Tous les jours, offrons-nous un moment de calme, pour respirer, nous déposer et nous ressourcer.

Tous les jours, offrons à notre corps de l’eau, des aliments frais et revitalisants, un sommeil régénérant et des moments de rire, de partage et de ressourcement.

Tous les jours, plonger dans la lecture, écouter de la musique, danser dans votre salon, regarder une comédie, dessiner ou jouer avec nos proches et nos enfants nous offrent de précieux moments.

Tous les jours, pratiquer du yoga, un art martial ou bouger à la maison (séances gratuites sur le web) détend les tensions, revitalise le corps et calme le cerveau.

Tous les jours, prenons soin de nous, de nos proches et de ceux qui nous
entourent.

Tous les jours, rappelons-nous que nous ne sommes pas seuls. Nous formons une grande famille planétaire.

Je partage avec vous mes réflexions. Un message qui se veut respectueux de tous. Un message qui je le souhaite nous aidera à mettre en lumière et aussi en action, nos précieuses valeurs intérieures et sociales.
 
Ma façon à moi de semer une petite graine pour contribuer à nourrir le calme et à préserver notre santé, celle de nos proches, notre communauté, notre pays et notre planète.
Chacun à notre façon, est en mesure de contribuer en « tendant la main » pour le bien de soi, le bien de tous.

De tout cœur, ensemble, pour le bien de tous.                                                    Imane

Nous vivons un passage troublant où la peur et la confusion sont en expansion. Le Coronavirus, aura en quelques semaines seulement, secoué notre planète. Une pandémie ébranle les systèmes autant que les humains. Comme toutes les crises mondiales, le Covid-19 est aujourd’hui, et sera certainement encore demain, un enjeu mondial qui réveille des réactions individuelles et collectives. C’est aussi un sujet de réflexions personnelles, sociales, économiques, politiques, scientifiques, médicales, publiques, environnementales et philosophiques.

Pour répondre à vos demandes de recommandations préventives en ces temps troublants, je prends un moment pour partager avec vous mon point de vue en tant que citoyenne et professionnelle de la santé. Mon objectif ici n’est pas de nourrir la vague de peur qui s’empare de la population. Rester indifférent n’est pas non plus, selon moi, une solution. Il est important de reconnaître les faits et les besoins des gens, pour nourrir le calme au sein de notre population. Le besoin de comprendre pour assurer leur sécurité et celle de leurs proches. Le besoin d’être informé sans être alarmé pour rétablir un climat de confiance. Je souhaite partager un message pour aider les personnes à agir consciemment pour un bien-être individuel et collectif, notamment pour les personnes avec une santé fragile et les gens âgés.

Des gestes simples pour le bien-être de tous

Une pandémie se répand et se transforme rapidement en une crise mondiale faisant des ravages à bien des niveaux. En même temps, elle suscite, si nous le souhaitons, une réflexion individuelle et collective pour le meilleur de notre planète. Tout en tenant compte des faits et de la propagation actuelle du virus d’un continent à l’autre, gardons le cap sur le calme et la cohérence et agissons pour contribuer au bien-être et à la santé globale de notre population.

Je ne crois pas que ce soit pertinent de répéter ce qui a déjà été mentionné par les sources gouvernementales et médicales. Je vous propose de lire lentement (pas survoler, lire !), les recommandations de base pour prévenir une éventuelle propagation du virus et les risques d’infections. Vous constaterez que les mesures à prendre sont simples. Ce sont les règles d’hygiène habituelle que nous prenons pour prévenir une infection (Ex. laver les mains, nettoyer les surfaces de contact), auxquelles s’ajoutent des mesures individuelles et collectives pour éviter la propagation d’une pandémie (Ex. éviter les regroupements collectifs et les foules, reporter les voyages).

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/

Des recommandations pour nourrir le calme et soutenir l’immunité

C’est ce volet que je souhaite développer pour répondre à vos demandes de recommandations d’un point de vue préventif et global. Une chose est certaine, ce n’est pas en cédant à la panique et en nourrissant la peur que nous allons soutenir notre corps et renforcer notre immunité. Quand on parle d’infections, il est important de nous rappeler qu’il faut considérer l’agent infectieux et surtout tenir compte de l’état physiologique global et mental de l’individu. Je vous propose des recommandations pour calmer la peur et pour renforcer le système immunitaire.

1 – Les exercices de respiration et/ou des période des méditation (5 minutes ou plus), idéalement 3 fois par jour (matin, midi, après-midi ou avant le coucher) pour calmer le mental et pour cultiver une paix intérieure. Il est reconnu que ces pratiques apaisent le mental et réduisent le stress. Il est aussi démontré que la peur et l’anxiété affectent notre immunité.

Pour découvrir et pratiquer la cohérence cardiaque et la méditation : https://www.coherenceinfo.com https://www.passeportsante.net/fr/audiovideobalado/balado.aspx

2 – L’environnement a un impact direct sur notre perception de la situation. Profiter de cette pause pour lire un livre, voir une comédie, écouter de la musique, dessiner, danser, écrire, cuisiner, partager des moments en famille, échanger nos amis (téléphone, Skype, Messenger), etc. La peur n’est pas un antidote aux infections. Elle nous empêche par contre de nous adapter, d’agir calmement, de vivre pleinement et de nous épanouir.

3 – Le sommeil et le repos sont une priorité et on a tendance à l’oublier. C’est pourtant prouvé que le manque de sommeil à lui seul perturbe l’homéostasie du corps et le système nerveux tout en fragilisant l’immunité.

4 – L’hydratation est toujours essentielle pour notre santé et naturellement pour notre immunité. Assurez-vous de boire 2 litres d’eau par jour (à jeun et entre les repas). Les tisanes de gingembre, de thym et d’origan sont efficaces pour soutenir le système immunitaire.

5 – Le mouvement et le grand air sont de précieux alliés pour notre énergie et pour notre état d’esprit. Marcher et jouer dehors fait du bien ! La nature est un antidote au stress tout en étant une véritable source de vitalité et sans aucun doute un cadeau pour notre santé physiologique, mentale et émotionnelle. On peut aussi bouger, relâcher les tensions et s’étirer en étant à la maison (séance de Fitness, yoga, de Pilates et Qi Gong disponibles sur le web).

6 – Une alimentation riche en vitalité, fruits et légumes colorés. Il est prouvé que le sucre raffiné et les aliments transformés nuisent à notre santé et à notre immunité. Le stress, l’éparpillement, la fatigue, la peur sont de véritables catalyseurs pour activer les fringales, ce besoin urgent de chocolat, de chips, de crème glacé et de fast-food et parfois la surconsommation d’alcool.

7 – Les probiotiques, un bijou pour la santé intestinale, le système immunitaire et l’équilibre du cerveau (1 fois par jour le matin à jeun avec le premier verre d’eau).

8 – La vitamine D3 est indispensable pour un système immunitaire en santé. Les recherches des dernières années révèlent que la vitamine D est en carence chez une grande proportion de la population. Il est recommandé d’en prendre pendant l’hiver et en présence d’infection (1000 UI par jour).

9 – Un complexe de vitamine C et de minéraux est un atout pour la vitalité et pour l’immunité notamment pour les fumeurs et les personnes sensibles aux infections pendant l’hiver et les changements de saison.

10 – Un concentré d’antioxydants de source alimentaire est un précieux cadeau lorsque l’immunité est fragilisée. L’extrait de baies de sureau, à haute concentration en polyphénols principalement de la classe des flavonoïdes, est reconnu pour prévenir les infections et soutenir l’immunité.

Je vous recommande de choisir des suppléments de source naturelle. Si vous prenez des médicaments ou en présence de conditions de santé particulières, demandez conseil à un professionnel de la santé.

Vers un monde plus conscient et plus cohérent

Une pandémie se répand et se transforme rapidement en une crise mondiale faisant des ravages à bien des niveaux. En même temps, elle peut stimuler une réflexion individuelle et collective pour apporter des changements profonds à l’échelle planétaire. Tout en tenant compte des faits et de la propagation du virus d’un continent à l’autre, gardons le cap sur le calme et la cohérence et agissons pour contribuer au bien-être et à la santé globale de notre population. La situation actuelle révèle la fragilité, les déséquilibres et les incohérences de notre monde actuel. Je souhaite que ce soit pour nous l’occasion de prendre soin de notre écosystème humain et planétaire. Je souhaite que cette grande turbulence éveille en nous le souhait de prendre soin de notre santé et de notre humanité.

Chers amis, unissons nos énergies et propageons en toute conscience une vague d’amour, d’espérance et de confiance.

Prendre soin de soi pour prendre soin de l’autre Imane

Pour découvrir mes livres : http://imanelahlou.com/livres/