Les connaissances ne sont rien sans la reconnaissance de soi

Les connaissances ne sont rien sans la reconnaissance de soi

Dès les premiers instants de ma vie, j’étais à la recherche de la santé. Je suis née avec une inflammation majeure de l’intestin qui se manifestait par des douleurs abdominales, des malaises digestifs, des intolérances alimentaires et une allergie au gluten.

Enfant, j’avais la sensation que mon corps était en ébullition. Pourtant, la souffrance physique n’était rien comparativement à ma détresse intérieure. Je voyais le visage de ma douce maman s’éteindre à petit feu et je ne savais que faire pour l’aider à retrouver la santé. J’avais huit ans lorsqu’elle nous quitta.

À partir de ce moment, j’avais l’impression que je n’étais plus une enfant. Mes pensées étaient envahies par la peur. Les émotions se bousculaient, mais je ne savais ni comment ni à qui les exprimer. Ma tristesse était immense. J’ai enfoui mes larmes et j’ai poursuivi mon voyage avec la ferme intention de découvrir l’univers de la santé et du bonheur.                            (…)                                                                                                                                   À dix-huit ans, le quittais le Maroc pour poursuivre mes études en génie. Ma quête intérieure était intense. J’avais d’excellents résultats scolaires, mais je réalisais qu’ils ne m’apportaient qu’une satisfaction éphémère. Au cours des premières années de ma formation scolaire, j’avais la triste conviction que le plus grand besoin d’un être humain était d’avoir raison. Pour ma part, j’y avais renoncé et j’avais désormais choisi d’être heureuse. Je ne savais pas encore comment j’allais y parvenir, mais j’avais la certitude que les connaissances ne suffisaient pas. J’avais la certitude que les connaissances n’avaient aucun sens sans la reconnaissance de soi.
(…)
J’ai été longtemps dans la survie, mais je ne me suis jamais contentée de cet espace limité. J’ai choisi de me concentrer sur la petite flamme que j’y voyais. J’ai persévéré. J’ai ralenti pour écouter les messages que la vie m’offrait. J’ai semé, cultivé et reconnu l’amour dans chacune de mes journées. La gratitude a été une grande amie. L’alimentation a été le pont qui m’a permis de passer de la survie à la vie. Quels que soient les obstacles qui vous empêchent, aujourd’hui, de vivre heureux dans un corps harmonieux, je suis certaine que vous avez la possibilité de les dépasser! Nous avons tous des chemins d’évolution différents, mais nous sommes unis par une énergie qui nous propulse vers l’amour, la joie et la paix.

Amour, Douceur et Bienveillance

Imane
Extrait de La santé en toute simplicité
Pour plus d’inspiration, de connaissances et d’outils pour prendre soin de votre santé, découvrez mes livres

 

Laissez un commentaire