Suis-je la seule à être étonnée lorsque je lis : « il n’est pas prouvé que l’alimentation a un impact sur notre immunité ». Sérieux ?!?! Quand ce sont des propos tenus par des scientifiques, je suis renversée ! Oublions, l’espace d’un instant, les « fameux et importants » travaux de recherche et fions nous sur la science et sur le gros bon sens.

Pour le volet logique et scientifique, j’expose ici une série de déduction logique en 3 points :

  • Il est prouvé que l’immunité est fragilisée par les maladies chroniques.
  • Il est démontré que les maladies chroniques sont en lien avec l’alimentation et le mode de vie.
  • Il semble logique que l’alimentation et le mode de vie ont alors un impact sur l’immunité.

On est d’accord, ce n’est pas un burger, un paquet de jujubes ou une boisson gazeuse qui détruira le système immunitaire. De la même manière, ce n’est pas une salade, un bol de petits fruits ou 2 cuillères à soupe de graines de citrouille qui vont nous transformer en Flash ou en Wonder Woman.

Naturellement, les aliments n’empêchent ni le contact avec un microbe (virus, bactérie ou champignon) ni une éventuelle infection. Par contre, une alimentation saine offre au corps, jour après jour, l’énergie et les outils pour construire un système immunitaire qui lui permettra de se défendre d’une manière optimale, le moment venu, contre un agent pathogène. Voici quelques-uns des liens entre les nutriments et le système de défense :

  • Les protéines sont nécessaires à la synthèse des anticorps, qui selon la science, sont des molécules biologiques impliquées dans l’immunité.
  • Le microbiote est un élément crucial quand il s’agit d’immunité. Or la flore intestinale est naturellement en lien avec notre alimentation. Les fibres et les aliments fermentés (Ex.  Kombucha, miso, kéfir, légumes fermentés) nourrissent les « bonnes bactéries » alors que le sucre et les produits raffinés nuisent au microbiote intestinal. Ces « bonnes bactéries » sont nécessaires à la production des cellules immunitaires. Ces cellules vont se retrouver dans tout le corps, notamment au niveau du système respiratoire.
  • Les oméga-3 sont utilisés dans la synthèse d’acides gras hautement insaturés et eicosanoïdes de série 3. Ces substances sont reconnues scientifiquement pour leurs bienfaits sur la régulation de la tension artérielle, l’élasticité des vaisseaux, les réactions immunitaires et anti-inflammatoires et l’agrégation des plaquettes sanguines. Il me semble qu’en ce moment, on s’entend bien sur le processus inflammatoire associé à l’infection du COVID-19 et que plusieurs médecins avancent le lien entre ce coronavirus et les maladies cardiovasculaires.
  • Le sucre et les excès de féculents alimentent l’inflammation et perturbent le microbiote intestinal. Il me semble que c’est un fait reconnu depuis plusieurs années dans les milieux scientifiques, non? Comment peut-on alors omettre de le mentionner et encore plus de discréditer un élément si important pour notre santé et notre immunité?
  • Une alimentation colorée, riche en végétaux et comprenant principalement des aliments frais, des sources de gras insaturés ou « bons gras », des protéines, une quantité modérée de céréales complètes et de glucides, des épices et des saveurs contribue naturellement à l’équilibre global de notre corps tout en prévenant les maladies chroniques et l’obésité. Une alimentation saine renforce notre santé et par conséquent notre immunité alors que les produits transformés et dévitalisés nuisent à notre santé. C’est un fait scientifique reconnu depuis, nos pas des années ou des siècles, mais bien des millénaires, bien avant les chromatographies et les éprouvettes.

Je pourrais allonger la liste mais je ne crois pas que ce soit nécessaire. On pourrait parler de la vitamine D, du glutathion et des antioxydants. Je souhaite surtout mettre en évidence, que nous avons en 2020, les recherches scientifiques et les connaissances qui appuient et qui confirment le lien entre l’alimentation et l’immunité.

Pour ceux qui ont besoin d’une preuve scientifique selon un protocole standardisé pour reconnaître une évidence, j’aimerai mettre en lumière, qu’à date, il n’y a pas de travaux de recherche qui démontrent que l’alimentation n’a pas d’impact sur le système immunitaire. Pour les quelques études qui écartent l’effet d’un élément isolé comme une vitamine, un minéral ou un antioxydant sur l’immunité (ex. vitamine C ou le zinc), je rappelle que ce sont des recherches effectuées in vitro qui utilisent un composé isolé et non un aliment entier, et encore moins une synergie d’aliments consommés sur une longue période par un être humain vivant.

Écarter les bienfaits de la nutrition sur l’immunité c’est pour moi l’équivalent d’exclure les effets de l’alimentation sur le fonctionnement optimal du corps vivant. Sérieux ?!? Comment peut-on mettre autant d’énergie pour préserver et rétablir la santé des citoyens en écartant ou en discréditant les bases fondamentales de la santé. L’alimentation est un exemple, parmi tant d’autres éléments.

Je suis une amoureuse de la vie et de la science. La recherche est un univers fascinant, enrichissant et éclairant. La science ne peut cependant pas expliquer tous les phénomènes vivants. Doit-on attendre qu’un élément soit prouvé scientifiquement pour lui faire de la place dans notre mode de vie? Comment un citoyen doit-il interpréter un message selon lequel il n’y a pas de lien entre l’alimentation et l’immunité? Cela suggère pour bien des personnes qu’une alimentation saine n’est pas une priorité, quand il s’agit d’immunité. Ou encore, peu importe ce que l’on mange, cela ne fera aucune différence. Il est vrai que cela ne nous empêchera pas de contracter un microbe, mais cela aura assurément un impact à long terme sur la façon avec laquelle nous allons nous défendre face à un agent pathogène. C’est une nuance importante à apporter, si nous souhaitons bâtir une société en santé.

Il est venu le temps d’envisager la santé somme une matrice unique comprenant la santé physique, mentale, émotionnelle et spirituelle et la santé de notre environnement et de notre planète. En 2020, il n’y a plus de place pour une santé en « silos ». C’est le temps de parler d’une seule santé, une santé globale et durable, pour le bien des humains, du vivant et de la terre, qu’en pensez-vous ?

J’imagine parfois, Hippocrate, en 2020, déclarant dans les médias, « Que ton aliment soit ton (seul) médicament ». J’ai mis « seul » entre parenthèse, parce que perso, je crois que c’est un remède qui fait partie d’un tout. Je l’imagine, avec ces quelques mots face à tellement de théories, d’incohérences et de confusions. Je ne sais pas si je dois sourire ou plutôt écrire. Finalement, j’écris et je souris, parce que ce sont deux remèdes qui me font du bien, même si ce n’est pas prouvé scientifiquement …

Pour la santé de tous et pour celle de notre planète

Imane Lahlou ND, M.Sc., Ph.D.

Pour plus d’inspiration, de connaissances et d’outils pour prendre soin de votre santé, découvrez mes livres

8 commentaires

  1. Jocelyne Marcoux sur 4 mai 2020 à 20:57

    Bien dit et bien écrit. J’aime surtout la fin: « j’écris et je souris, ….Merci pour tes propos Imane. Il me semblait bien que mes choix alimentaires ont un lien avec mon immunité. Ainsi que mon attitude, mon écoute intérieure, mes pratiques d’activité physique qui réconfortent mon corps et mon Âme surtout. ‍♀️

    • Imane Lahlou sur 8 mai 2020 à 13:22

      Il est bon de sourire à la vie …
      Merci chère Jocelyne pour tes bons mots
      Imane

  2. Ginette Boutet sur 5 mai 2020 à 05:13

    Tout à fait en accord . Il y a quelques année j’ai fais un virage avec l’alimentation et mon coeur sens porte vraiment mieux . Bravo Imane et merci pour cette article .

    • Imane Lahlou sur 8 mai 2020 à 13:21

      Merci chère Ginette pour les bons mots et ta grande confiance.
      Ton parcours est inspirant !
      Avec toute ma gratitude
      Imane

  3. Marc M sur 5 mai 2020 à 07:41

    Holà Imane!

    Merci de cette article si simplement conscientisant, éclairant et pertinent!

    Il me semble qu’il doit exister des études scientifiques pour démontrer les effets bénéfiques de l’écriture et de sourire… Christine (Michaud) pourrait probablement nous référer des sources!

    J’espère que tu envoies cet article aux journaux et magazines… Quitte qu’il soit publié dans l’avis du lecteur de ces vecteurs d’informations, voire conscientisation!

    Au plaisir de te revoir bientôt…et aDios, Marc M.✌️

    • Imane Lahlou sur 8 mai 2020 à 13:20

      Bonjour Marc

      Merci pour ton partage et tes bons mots !
      Il y a en effet des études qui démentrent les bienfaits du rire et de l’art sur le santé.
      Avec toute ma gratitude
      Imane

  4. Lyne Villeneuve sur 5 mai 2020 à 13:33

    Bravo Imane, excellent article

Laissez un commentaire