Santé et alimentation

Peu importe ce que nous vivons à l’extérieur, c’est en acceptant de reconnaître le chaos qui nous habite à l’intérieur, que nous sommes en mesure de faire face à notre vérité. S’engager sur ce chemin, c’est choisir la clarté, l’authenticité et l’intégrité. Ce chemin, c’est le nôtre et c’est à nous de l’explorer de fond en comble et sous tous ses angles.

À chacun son propre chemin

Comment est-il ce chemin ? Il y a des espaces lumineux et joyeux qui contribuent à notre rayonnement et notre épanouissement. Ces espaces qui éclairent notre voie et qui nous indiquent la direction pour vivre en harmonie avec soi. Il y a les embûches et les obstacles qui nous heurtent et qui nous déstabilisent. Il y a aussi les peurs et les insécurités qui éveillent le doute et l’incertitude. Ce chemin, le nôtre, où nous mène-il justement ?

Nous avons notre propre chemin mais nous avons tous un point commun, notre humanité. Quand on fait face à une expérience à l’échelle de notre ville, notre pays, notre continent ou notre planète, ce lien invisible qui nous unit devient plus tangible, plus concret. Le « je » se fond dans le « nous ». Notre regard devient plus large. On se sent concerné par l’autre. On est aussi plus présent, plus reconnaissant pour ces petits et grands gestes portés par l’autre. On est à la fois soi et en même temps tellement unit à l’autre. On l’a toujours été, mais quand le futile disparaît, on le voit, on le reconnait, on le ressent, on le vit.

Faire face à notre vérité

Il y a des réflexions et des prises de décisions à l’échelle de notre région et de notre pays qui orientent nos actions et nos comportements pour faire face à la pandémie. La force collective nourrit le courage, la résilience et l’espérance. C’est rassurant et bénéfique pour la population. En même temps, il est essentiel de ne pas se noyer dans l’océan du « nous » et d’ignorer ce que vit le « je » quand il se retrouve sur son chemin en « solo ».

Chacun d’entre nous est responsable de son propre chaos. Et si chacun d’entre nous accepte de faire face à sa vérité, nous allons grandir ensemble et nourrir cette énergie consciente et collective qui nous unit. Il est important de reconnaître les déséquilibres, les peurs, les insécurités, les incohérences que nous portons en nous. C’est un passage nécessaire, si nous souhaitons apporter un changement profond, conscient et durable en nous et par conséquent au sein de notre famille, notre collectivité, notre humanité.

Un chemin intègre et authentique

Soyons honnête, ce mal-être et ces inconforts que nous ressentons aujourd’hui, étaient déjà là en nous, depuis des mois, des années, des décennies, peut-être même une vie. Nous les avons peut-être enfoui ou ignoré mais ils étaient là bien présents et vivants. Nous nous sommes peut-être étourdis à travers des activités et des horaires surchargés. Nous nous sommes peut-être consolés avec la reconnaissance, le travail et la surconsommation. Mais ils étaient là, plus ou moins forts, plus ou moins intenses, plus ou moins douloureux selon les saisons. En effaçant les artifices et les illusions qui voilent notre regard, le silence nous invite à faire face à cette parcelle du chaos collectif que nous vivons et que nous portons en nous. Nous avons aujourd’hui, comme bien d’autre fois dans le passé, la possibilité de faire face à notre vérité.

Puisque c’est notre vérité, comment pouvons-nous espérer trouver des réponses à l’extérieur de soi ? On peut trouver un réconfort mais on ne peut en aucun cas être en paix avec soi. Seul le silence, la solitude et l’introspection peuvent nous accompagner vers notre vérité. Quand on écoute cet appel de notre âme pour aller vers ce chaos intérieur, les orages et les tempêtes se calment doucement et on prend conscience que seule une infime partie de nous est ombragée, apeurée et esseulée. En apprivoisant les doutes, les résistances, les peurs et les insécurités nous découvrons petit à petit les clés pour ouvrir les portes permettant d’accéder à l’espace le plus lumineux et le plus humain de notre âme, de notre cœur et de notre vie.

Ensemble, pour un monde plus vivant

Cet espace nous indique notre chemin. Cet espace a besoin de nous pour vivre, fleurir et s’épanouir. Cet espace nous indique la voie pour créer des liens sains et pour marcher main dans la main. Nous sommes interdépendants. Nous sommes à la fois seuls et ensemble et donner naissance à une humanité plus consciente et plus cohérente. Une humanité ancrée dans les valeurs fondamentales de la vie. Vivre dans le respect du vivant semble évident, et pourtant est-ce, ce qui régit notre monde actuellement ? Nous avons assurément besoin de vivre, à l’échelle individuelle et collective, de grands changements. La pandémie ouvre le bal, mais c’est à chacun d’entre nous, d’avancer, jour après jour, en choisissant un chemin plus conscient, aimant et cohérent.

De tout cœur

Imane

Une partie de ce texte est inspiré de La voie de l’équilibre. Pour plus d’inspiration, de connaissances et d’outils pour prendre soin de votre santé, découvrez mes livres





Laissez un commentaire