Utilisée depuis l’antiquité comme tonique nutritif par la médecine traditionnelle chinoise, la gelée royale est aujourd’hui de plus en plus connue et consommée comme complément alimentaire à travers le monde. Sécrétée par les glandes hypopharyngiennes et mandibulaires des jeunes abeilles nourricières, ce produit de la ruche constitue la nourriture des larves pendant leur premier stade de développement et celle de la reine tout au long de son existence.

Composition de la gelée royale 

La gelée royale, appelée aussi « lait des abeilles » se distingue par sa composition nutritionnelle exceptionnelle. Elle contient principalement les composés suivants :

– Eau (50 % à 65 %)

– Sucres (15 %) principalement du fructose et du glucose

– Protéines (de 13 % à 18 % notamment la royalactine (facteur de croissance) et la royalisine (facteur antimicrobien) et des peptides antimicrobiens (l’apisimine et les jelleines))

– Gras (de 3 % à 6 % notamment l’acide 10-hydroxy-2-décénoïque reconnu pour son activité immunomodulatrice et ses propriétés antibactériennes)

– Minéraux (1,5 % principalement potassium, calcium, sodium, magnésium, zinc, fer, cuivre et manganèse)

– Vitamines surtout celles du groupe B (notamment la B1 et la B5)

– Acétylcholine, un neurotransmetteur qui participe à la mémoire, la concentration et le raisonnement logique (1 mg / 1g)

Bienfaits de la gelée royale

Même si la plupart des études scientifiques ont été effectuées sur les animaux ou In Vitro plutôt que sur l’humain, la gelée royale est reconnue pour ses nombreux bienfaits physiologiques, notamment :

– Augmenter l’énergie et la vitalité

– Réduire la fatigue mentale

– Réguler la réponse au stress

– Renforcer le système immunitaire

– Contribuer à la régulation du système hormonal

Comment utiliser la gelée royale ?

Pour garantir la qualité nutraceutique de la gelée royale, une norme internationale a été établie en 2016. La norme ISO 12824 permet d’assurer les exigences nutritionnelles avant la mise en marché du complément alimentaire. Il est recommandé de consommer 500 mg à 1 g de gelée royale fraîche ou 200 mg à 400 mg de produit lyophilisé le matin à jeun pendant 4 à 6 semaines en cas de fatigue physique ou intellectuelle, en présence de stress ou de carences nutritives et lors de la ménopause (ou péri ménopause). Elle peut également être prise l’automne ou l’hiver pour soutenir l’immunité et prévenir les infections pendant les changements de saison. Certaines personnes peuvent réagir à la gelée royale. Il est donc important de commencer par de petites quantités. Elle est à éviter en cas d’allergie aux produits de la ruche ou aux piqûres des abeilles. Les recherches n’étant pas étendues, on ne recommande généralement pas la gelée royale pendant la grossesse.

Imane Lahlou ND, M.Sc., Ph.D.

Pour plus d’inspiration, de connaissances et d’outils pour prendre soin de votre santé, découvrez mes livres

2 commentaires

  1. Georges Morisset sur 24 août 2020 à 18:51

    Merci Imane.
    Oui un produit naturel qui fut tres populaire il y a plusieurs décennies au Québec.
    Tres bonne idée d’en reparler maintenant.

    • Imane Lahlou sur 5 septembre 2020 à 09:08

      En effet! J’aime revenir aux sources et faire connaître ces petits joyaux que nous offre la nature.
      Merci Georges pour ton partage et ta confiance
      Imane

Laissez un commentaire